L'Israël de la Bible est-il maintenant remplacé par L'Église ?

 

La théologie du Remplacement ou de substitution, est basée sur la position post-millénariste sous forte influence du catholicisme romain, elle enseigne que toutes les prophéties, promesses, bénédictions et bienfaits de Dieu concernant Israël ont été transférés à l'Église quand Israël a rejeté le Messie, cette croyance

 

 

 s'appuie sur un texte de l'Évangile de Matthieu du chapitre 23 et des versets 37-39 :

Jérusalem, Jérusalem, qui tue les prophètes, et qui lapide ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes ; et vous ne l'avez pas voulu !
Voici, votre demeure va devenir déserte. Car je vous dis que désormais, vous ne me verrez plus jusqu'à ce que vous disiez : béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.


Donc, par rapport à ces paroles de Jésus, ils en concluent que Dieu rejeta Israël et qu'ils vont devenir une nation comme les autres, ils font partie du passé !, à une certaine époque, des pères de l'Eglise affirmèrent qu'Israël allaient souffrir sur terre parce qu'ils sont maudits, c'est la réponse du pourquoi de la pérennité de ce peuple, selon leurs dires : leurs souffrances sont la conséquence de leur rejet du Messie Jésus, donc il sert de témoignage, comme la marque de Caïn.

À partir de la seconde révolte juive (133-135 ap. JC), sévèrement réprimée par l'empereur romain Hadrien, l'influente et dynamique église Judéo-Chrétienne de Jérusalem va devoir se déplacer vers d'autres courants du christianisme d'origine païenne : Alexandrie, Rome ou Antioche. Des Pères de l'Église, vont faire des déclarations antijuives, et le christianisme va malheureusement se détacher de ses racines hébraïques.

Dans la préface du livre, « Jésus sous la plume des historiens juifs du XX e siècle » aux éditions cerf, Daniel Marguerat exégète et bibliste dira :

Le Christianisme est la seule religion du monde à laquelle la figure fondatrice n'appartient pas. Jésus de Nazareth n'est pas le premier chrétien, mais un Juif d'exception. Paradoxalement, alors que la foi au Christ a dressé l'une contre l'autre Église et Synagogue durant des siècles, la figure de Jésus de Nazareth apparaît comme ce qui, dès l'origine, les lie irrémédiablement l'une à l'autre.

Déjà au IVème siècle, l'évêque Eusèbe de Césarée en Palestine, élève d'Origène et ami de Constantin qu'il a beaucoup flatté en écrivant sa vie. Il affirma que les promesses des écritures hébraïques étaient pour les chrétiens et pas pour les Juifs, sauf les malédictions. Son argument, c'est que l'Eglise était la continuité de l'Ancien Testament et se substituait ainsi au judaïsme.

Justin Marty en parlant à un juif dis : « Les écritures ne sont pas les vôtres, mais les nôtres », Irénée, évêque de Lyon a déclaré : « Les Juifs sont déshérités de la grâce de Dieu » Tertullien, dans son traité contre les Juifs a annoncé que Dieu avait rejeté les Juifs en faveur des chrétiens, Hilaire de Poitier a écrit : « Les Juifs sont un peuple pervers maudit par Dieu pour toujours ».

Pour moi, c'est un paradoxe qui met en évidence la stupidité humaine, « l'homme peut être à la fois un génie et un stupide ». Les citations si dessous en est la preuve :


Hilaire de Poitiers (291-371) a écrit : « Les Juifs sont un peuple pervers maudit par Dieu pour toujours ».

Grégoire de Nysse, évêque de Cappadoce : « Les Juifs sont une race de vipères ennemies de Dieu.

Saint-Jérôme décrit les Juifs comme « des serpents, portant l'image de Juda, les psaumes et les prières sont le braiment de l'âne.

Jean Chrysostome évêque d'Antioche au 4 ém siècle a fait des sermons d'une rare violence envers les Juifs.

Des mouvances évangéliques déclarent que l'église, (corps du Christ) est aujourd'hui le véritable Israël ou "l'Israël spirituel", héritier des promesses divines.



À qui s'adressent ses alliances ? Dieu aurait-il changé d'avis ?



Ce qui m'intéresse ce n'est pas l'interprétation des religieux, mais ce que dit la Bible d'une manière claire : chaque croyant lecteur de la Bible se doit de réfléchir sur ces trois textes, au lieu d'écoutaient des hommes de la même trempe que les pères de l'Église.

Psaumes 94/14 : « Car le Seigneur ne délaisse pas son peuple, et son héritage, il ne l'abandonne pas ».

Jérémie 31/36 : « Si ces lois cessaient d'être immuables devant moi, dit le Seigneur, alors seulement la postérité d'Israël pourrait cesser de former une nation devant moi, dans toute la durée des temps.

Esaïe 49/14-16 : « Sion avait dit : « L'Éternel m'a délaissée, le Seigneur m'a oubliée. » Est-ce qu'une femme peut oublier son nourrisson, ne plus aimer le fruit de ses entrailles ? Fut-elle capable d'oublier, moi je ne l'oublie point ! Oui, j'ai gravé ton nom sur la paume de mes mains, tes remparts sont constamment devant mes yeux.

Esaïe 66/22 : oui ! Comme ces cieux nouveaux et comme cette terre nouvelle que je ferai naître dureront devant moi, dit L'Éternel, ainsi subsisteront votre race et votre nom.

 

Dans l'épître aux Romains, L'apôtre Paul se demande par rapport à Israël : « Dieu a-t-il rejeté son peuple ? » Et lui-même répond « loin de là » et dit : « Dieu n'a pas rejeté son peuple, qu'il a connu d'avance. »
Malgré l'idolâtrie et les désobéissances répétées d'Israël, Dieu n' pas détruit son peuple et ne l'a pas non plus "remplacé "par l'Église. Dieu a toujours eu comme projet de sauver tous les hommes, « Israël ou pas » !

Le Mormon Clarence H. Wagner Jr ex pilote d'US Air Force, dans son excellent article « L'erreur de la Théologie du Remplacement », écrit :

« Si l'Eglise, depuis le début, avait compris le clair message concernant le fait d'être greffé sur l'Olivier, alors le triste héritage de haine antisémite qui a habité en elle aurait été évité. L'erreur de la Théologie du Remplacement est comme un cancer dans l'Eglise qui, non seulement, a poussé à violer la Parole de Dieu quant aux Juifs et à Israël, mais qui a fait de nous des instruments de haine, et non d'amour, au nom de Dieu »

Les Gentils sont les « branches de l'olivier sauvage », qui obtiennent la vie par une greffe, nous n'avons aucune raison d'être arrogant ou de nous venter, l'olivier n'est pas l'Eglise et celui-ci n'existe que par la volonté divine (alliance du Sinaï) et sans l'action divine l'arbre et les branches seraient morte.

Mais si quelques-uns des rameaux ont été retranchés, et si toi, olivier sauvage, as été enté à leur place, et as été fait participant de la racine et du suc de l'olivier. (Romains 11 : 17 )

Dans ce texte, il question d'une relation de l'Eglise à Israël et ses deux alliances sont greffées sur le même olivier, l'apôtre Paul dans sa lettre aux Ephésiens écrit que cela est devenue possible par l'intervention du Messie Jésus :

Mais, maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez autrefois éloignés, vous êtes rapprochés par le sang de Christ, (Ephésiens 2 : 13 ).

Avec le recul, je continue de m'interroger sur de telles interprétations aux conséquences gravissimes :
Jésus n'a pas assez fait pour les nations ?
N'affirme-t-il pas que par la foi, nous sommes assis avec lui dans les lieux célestes à la droite du Père, qu'a le peuple juif que nous n'ayons pas, ou que nous n’aurons pas ?

Et l'héritage des enseignements du nouveau testament ne nous suffisent pas ? Pourquoi cette tendance à systématiquement spiritualisé l'ancien testament quand cela nous arrange ? Pourquoi des objets symbolisant l'histoire d'Israël ornent certaines églises ? Pourquoi appelle-t-on Notre Sauveur par son nom hébreu « Yéchoua «, c'est plus spirituel ? Et cette manie de s'approprier des textes de l'Ancien Testament en les sortants de leurs contextes.

Tout herméneute, sait, que la méthode allégorique est le moyen de faire de l'Ancien Testament, un livre chrétien. Elle est utilisaient à l'exé dans certains milieux chrétien, les difficultés d'une telle méthode sont :
Un manque de sens historique authentique dans leur exégèse, les connections historiques d'un passage de l'Ecriture sont ignorées et la compréhension de l'Ancien Testament est puérile.
Voyez-vous quand la Bible dans sa totalité est traitée allégoriquement, elle devient comme une argile molle dans la main de tous exégètes.

Pour faire simple : la méthode allégorique c'est faire de « eiségèse », on fait dire au texte ce qu'il ne dit pas ou on lui impose notre pensée, d'où le terme grec « eiségèse, (dans)» à la différence de « l'exégèse, (hors de)», c'est la bonne méthode d'interprétation, c'est l'Ecriture qui s'explique avec l'Ecriture !

Des croyances déclarent que le Dieu des Juifs n'a rien à voir avec celui que Jésus appelle Son Père, aujourd'hui le fait d'être un juif laïc ou religieux nous range dans la catégorie « anti-Christ », c'est très mal connaître les Juifs.
Marcion, père de l'Eglise du premier siècle et la fin du deuxième, à totalement rejeter tous les livres de l'ancien testament ; pour lui, c'est clair, le Dieu du nouveau testament n'est pas le Dieu de l'Ancien Testament. Le premier est un Dieu de colère et le second un Dieu d'amour, il milita pour une rupture radicale avec le Judaïsme, nous n'avons pas de texte de lui, Ce sont ses adversaires qui en parlent :

Justin de Naplouse, Irénée de Lyon, Eusèbe de Césarée et surtout Tertullien son plus farouche opposant, il identifia Marcion comme un disciple d'Epicure ou comme un stoïcien.
Ou encore, Clément d'Alexandrie, Hyppolyte de Rome et Epiphane de Salamique.

Finalement, Marcion, pour sa théologie s'appuie sur l'Evangile de Luc et les épîtres de Paul, mais qu'il va épurer lui-même !

La théosophiste HP Blavatsky dans « abrégé de la doctrine secrète » à la page 379 écrits : qu'ont donc les autres nations qui se qualifient d'aryennes, à faire de cette divinité sémitique, de ce dieu de tribut d'Israël ?

 

Luc dans les Evangiles est pratiquement le seul à ne pas être juif, au début les premiers à répondre favorablement à la prédication des apôtres sont majoritairement juifs, (la preuve qu'ils ne sont pas « hors-jeu ») .Le problème aujourd'hui c'est que celui qui reconnaît la messianité de Jésus est appelé « chrétien », ce terme malheureusement à était bafoué à travers l'histoire.

L'écriture dit que chacun d'entre nous est responsable de ses actes, en conséquence je ne me reconnais pas dans certains actes accomplie par de « supposer chrétien », me repentir pour des actes que je n'ai pas commis et en plus à une époque où je n'étais pas née, ce n'est pas acceptable.

Certains enseignements qui vont dans ce sens nous chargent de fardeaux que Jésus ne nous demande pas de portée, nous vivons pour le présent et le futur, qui donc a intérêt à nous ramener en arrière pour nous culpabiliser ?

Beaucoup de Juifs souhaitent tournaient la page noire des pogroms et des événements de la grande guerre, mais ils ne le peuvent à cause d'un terrible fardeau qu'on nomme « le devoir de mémoire », certain se culpabilise de ne rien ressentir de cette époque, mais comment le pourront-ils ? Ils n'étaient pas nés.

Malheureusement, en ce 21 siècle les évènements de Gaza, la politique du gouvernement Israélien, les interprétations talmudiques « anti goy » qui sont sur la toile et dont personne ne vérifie l'authenticité, (car les versions du Talmud actuel sont expurgées)* et les personnalités en mal d'égo, dressent les masses contre la communauté juive.

*L'autodafé sous Louis IX de France sur la place de Grève en 1242.

Les accusations contre Jésus dans le Talmud de Babylone n'est pas la réalité historique de son époque, mais des accusations juives plus tardives devant l'expansion du christianisme faisant suite à des attaques contre eux. Il faut savoir que le mouvement pharisien n'était pas homogène, monolithique, mais très diversifiés, les sévères critiques de Jésus visent certains pharisiens, le Talmud fait de même, mais sans généraliser l'ensemble du mouvement, les enseignants évangéliques devraient s'en inspiraient !

Certains voient des « sayanims »* partout, beaucoup de juifs vivant en France sont d'excellents citoyens et ils me le disent, nous aspirons à vivre en paix et à être considéré comme des citoyens normaux, la question est qui « attise le feu « ? Et pourquoi ?

* On appelle ainsi des Juifs qui seraient des agents passifs ou dormants, établis en dehors d'Israël, collaborant avec des agents actifs du Mossad, on dit la même chose pour un palestinien qui collabore secrètement avec l'armée israélienne.
Plus concrètement des Juifs de France collaboreraient avec le Mossad par patriotisme, ils auraient donc fait une double allégeance ? Dans un roman, le franco marocain Jacob Cohen, les mentionne.
Pour mieux comprendre, nous avons la ténébreuse affaire Lavon, ancien ministre de la défense dans les années 50, guère connue du grand public, à l'époque la philosophe juive allemande Hannah Arendt la qualifie de « secondes affaires Dreyfus ».



Si on rencontre un évangélique et que celui-ci suppose votre origine sémite à cause du teint de votre peau, la première question, c'est : quand fais-tu ton « alya »* ? La deuxième : ais, tu messianique ? La troisième : ais, tu sionistes ?
C'est vraiment pénible, et quand je réponds : je suis croyant au Dieu unique, Créateur du ciel et de la terre qui m'a sauvé par le Messie Jésus de Nazareth, ils sont comme déçus ?

*Faire son « alya ou aliya » signifie aujourd'hui retourner en Israël, alors que littéralement ce terme hébreux signifie, « ascension, élévation spirituelle «, aujourd'hui il est un acte d'immigration, une « alya laïque » et non un retour à Dieu, certains mouvement chrétien l'interprètent comme l'accomplissement des prophéties de L'Ancien Testament, en occultant le plus important, la « téchouva », le retour à Dieu par le repenti.

Pour résumé certaines croyances : le Dieu des Juifs serait mort et il a était remplacé par le Christ ressuscité, et que dans certaines églises, on l'élève au-dessus du Père, ce qui est en totale contradiction avec son enseignement.

*Personne n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. (Jean 1 : 18), cette déclaration n'a rien de scandaleux, les Tannaïms déclarèrent que le Messie précédé la création.

Jésus leur dit : en vérité, en vérité, je vous le dis : avant qu'Abraham fût, je suis. (Jean 8 : 58 )

Jésus leur dit : si Dieu était votre père, vous m'aimeriez, parce que c'est de Dieu que je suis issu, et que je viens ; car je ne suis pas venu de moi-même, mais c'est lui qui m'a envoyé. (Jean 8 : 42 )

Or, c'est ici la vie éternelle, qu'ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et Jésus-Christ que tu as envoyé. (Jean 17 : 3 )

Jésus a parlé et enseigné en hébreux et en araméen, son environnement était essentiellement Juif. Dans ce blog, je ne cesse de répéter qu'il n'est pas venu pour fonder une nouvelle religion, il disait, « mon royaume n'est pas de ce monde ». Durant toute sa vie, il a mis les « projecteurs » sur son père et jamais sur lui-même !

Les pères de l'église et leur successeur avec le bon vouloir de Constantin vont avoir les rênes du pouvoir temporel et ainsi s'installer et s'enraciner dans le monde oriental et occidental.
Jésus a-t-il banni le Judaïsme ? Mais quel Judaïsme ? Celui des pharisiens, des Zélotes et des Saducéens ?

Jésus à rappeler à Israël leurs défaillances et leurs manquements aux devoirs liés à leur élection, en moins d'une décimée L'église à fait pire, devons-nous en conclure que le Dieu de Jésus va rejeter l'église ?
Pour certains évangéliques oui, ils l'appellent l'église « babylonienne » ou « prostituée », mais un reste, une élite va subsister, ils sont tellement convaincus de cela qu'ils regardent les autres comme déjà condamnés.

Les talmudistes kabbalistes, les francs-maçons du rite Ecossais et les « rêveurs du mondialisme » n'ont qu'à bien se tenir, des prophètes qui font l'aller-retour entre le ciel et la terre* pour recevoir leurs directives veulent dirigeaient le monde, même Lucifer doit avoir peur.

*Voir le livre, « L'ultime assaut « de Rick Joyner de jeunesse en mission, Lausanne, 1977, la lecture d'un tel ouvrage est bon test pour votre discernement et l'évaluation de votre connaissance biblique.

Le rêve d'une théocratie ressurgie dans certaines mouvances charismatique, certains dirigeants charismatiques comparable aux zélotes de l'époque de Jésus s'en prennent n'ont pas au pouvoir temporel en place mais aux forces malveillantes invisibles, ils parlent de conquête de nouveau territoire, décidément l'œuvre de Jésus n'est pas suffisante ? Ou alors il s'est trompé, le royaume de Dieu, c'est maintenant ici-bas ?

 

Qu'est-ce qui pose problème aujourd'hui aux juifs et au non-juif incroyants ?



C'est l'événement de la crucifixion ou plutôt son interprétation, elle est un sujet gênant, Paul à son époque parle même de scandale, parce qu'elle annonce la toute-puissance de Dieu pour le salut de toute créature humaine.
Parce qu'elle balaie l'hypothèse de toutes autres possibilités pour la rédemption, évidement les premiers scandalisés sont les gnostiques grecs et les Juifs, la croix est la seule alternative de réconciliation avec le Créateur, la seule capable de nous libérer de notre état de péché dont la finalité est la mort spirituelle.

Seul le Messie Jésus peut établir une communication avec le créateur et cela va à l'encontre des croyances juives. En effet, un Juif est doté d'un caractère fort afin de contrôler sa nature mauvaise, ces croyances exigent d'être modestes, miséricordieuses et bienveillantes, ainsi que d'autres qualités telles que la capacité de réflexion pour faire son autocritique afin de ce corrigé quotidiennement.
En l'absence de sacrifice suite à la destruction du temple et à la fin de la prêtrise, la prière associée aux bonnes actions sont indispensable pour avoir part au monde à venir.

De grâce, ne te détourne pas de notre supplication, car nous ne sommes pas effrontés et raides de nuque pour dire devant toi, ô Éternel notre Dieu et Dieu de nos pères, que nous sommes justes, que nous n'avons pas fauté. Mais nous avons fauté, péché, nous et nos ancêtres. Ou encore :
Garde nous des tendances au vice et des attitudes arrogantes, de la colère et de l'irritation, de la mélancolie et du cafardage, comme de tous les autres défauts.


Voilà comment on définit un bon juif et ce qui pourrait l'empêcherait d'être approuvé de Dieu.

La Torah enseigne la compassion pour les non-juifs, même envers ceux qui se sont montraient malveillant comme par exemple les Égyptiens :

Faut-il que les Égyptiens disent : « C'est pour leur malheur qu'il les a amené, pour les faire périr dans les montagnes et les anéantir de dessus la face de la terre ! » Reviens de ton irritation, et révoque la calamité qui menace ton peuple. (Exode 32 : 12 )

C'est Moïse qui s'exprime de la sorte, et ce malgré qu'il sache que ses frères hébreux, on était exploitaient pendant 400 ans, beaucoup de survivants juifs des camps nazis ont de leur vivant pardonné leurs bourreaux, ce sont ceux qui leur survivent qui continuent de recevoir un dédommagent financier par une génération d'Allemands qui n'étaient pas nés au moment des faits.

Shalom Dor Baer Schneerson, le Rébbé de Lubavitch de son vivant à analyser le sionisme dans une expression du talmud « cet homme » comme on surnomme souvent Jésus, (Yechou). Pour lui le Talmud laisse entendre que plutôt que d'avoir repousser « cet homme », il aurait fallu s'en approcher et éviter ainsi sa séparation de la communauté juive. Or, écrit le Rébbé de Lubavitch, cette approche ne serait point efficace par rapport aux sionistes, car ils rejettent l'idée même de Dieu, ce que Jésus n'avait, bien entendu, jamais fait.

Le rabbin Israël Dom de Londres, juif polonais qui perdit une partie de sa famille dans la Shoah, affirme :

Que le peuple juif n'est pas une entité raciale ou ethnique, mais un groupe dont l'alliance avec Dieu, contractée au mont Sinaï, continue à définir sa spécificité.
C'est donc la fidélité à cette alliance et non à des facteurs politiques et militaires qui détermine la destiné D'Israël.


Moritz Güdeman (1835-1918), Rabbin et érudit juif auteur de nombreux articles scientifiques et chef du « Beth din » tribunal rabbinique de Vienne à écris :

« La Torah serait indépendante de toute considération territoriale, politique ou nationale. »

Le rabbin Shalom Dov Baer Schneerson, 5 ém Rabbi du mouvement« chabad lubavitch  hassidique », décédé en 1920, accuse les commentaires sionistes de promouvoir une identité juive démunie de toute allégeance à la Torah !

Un ami m'a informé qu'une inscription sur un mur du quartier Méa Shéarim il est mentionné : « Le judaïsme et le sionisme sont diamétralement opposés l'un à l'autre. »

Madame Tamar Frankiel, maître-assistant en études religieuses de « l'Academy For Jewish religion » dit :

Beaucoup de Chrétiens réexaminent aujourd'hui les racines de leur religion et y découvrent avec consternation les sentiments anti-juifs qui en forment le substrat. Beaucoup d'entre eux envisagent aussi le judaïsme dans un esprit ouvert, et apprennent à apprécier les vérités uniques de sa Torah et de ses traditions rabbiniques. Cependant, les missionnaires évangéliques qui s'adressent aux Juifs restent ignorants, ou du moins résistent activement, au contenu historique profond du christianisme. Ces groupes qui répandent la confusion dans notre jeunesse, doivent être l'objet de notre vigilance.



Des supposés prophètes évangéliques qui pour moi s'associe plutôt à de la voyance spéculative, je ne les compare même pas à Balaam, mais plutôt à des séducteurs délirants, je soumets à leur réflexion ce dialogue entre Dieu et Job :

Je sais que tu peux tout et qu'aucune conception ne dépasse ta puissance. Qui ose (disais-tu) dénigrer mes desseins faute d'intelligence ? Oui, je me suis exprimé sur ce que je ne comprenais pas, sur des choses trop merveilleuses pour moi, que je ne connaissais pas. Ecoute-donc (ajoutais-tu), c'est moi qui parlerai ; je vais t'interroger et tu m'instruiras. Je ne te connaissais que par oui dire ; mais maintenant, je t'ai vu de mes propres yeux. C'est pourquoi je me rétracte et me repens sur la poussière et sur la cendre. (Job42 :1-6 Version Zadoc Kahn).



Conclusion



Somme, nous d'accord qu'aujourd'hui pour reconnaître qu’un croyant juif ou non, ont la même mission : être la lumière du monde et le sel de la terre et qu'en Jésus, nous avons était réconcilier avec le Créateur grâce à son action.
Que voulons-nous de plus ? Franchement, je me pose des questions quand j'observe et que j'écoute les chrétiens.

Je suis le rejeton et la postérité de David, l'étoile brillante du matin. L'Esprit et L'Épouse disent : viens. Que celui qui l'entend, dise aussi : viens. Que celui qui a soif, vienne ; et que celui qui voudra de l'eau vive, en reçoive gratuitement. (Apocalypse 22 :16-17)

Dans le contexte d'aujourd'hui, Jésus serait rejeté parce son enseignement ne se référerait à aucune dénomination, Jésus appuierait son enseignement sur les Evangiles et non sur un courant d'idée moderne institutionnalisé, qui n'est pas conforme à son propre enseignement.

Dans un environnement essentiellement juif, Jésus appuyait son enseignement sur la seule Torah, jamais il ne se réclame d'un groupe, d'un maître, de telle ou telle interprétation, or dans le monde juif, tout enseignant se référer à un maître de telle « yechiva »*, exemple Rabbi Akiba, Gamaliel, Hillel ou Chamaïm et bien d'autres maîtres prestigieux de la Torah.

*Académie d'enseignement.

Jésus, n'était le disciple d'aucuns maître de la Torah, il avait peu de chance d'être entendu et accepté, et aujourd'hui ça serai encore pire, « rien de nouveau sous le soleil ».

Si aujourd'hui, on ne tue plus les véritables envoyaient de Dieu, on les ignore, et on dit : Dieu ne parle plu.
Ses véritables envoyaient ne sont pas « chaussés de soulier d'argent «, ils n'ont rien à vendre, et ne recherchent pas la renommée et n'ont aucune étiquette !

                                                                                                                    Jean-Jacques Albors

15 commentaires

1 - lundi 16 juin 2014 @ 20:02 Hervé P a dit :

— Bonjour.
— Il y a même mieux :
Romains 2, 28-29 : <i>«Car celui-là n’est point Juif, qui l’est qu’au-dehors, et celle-là n’est point la Circoncision, qui est faite par-dehors en la chair. Mais celui-là est Juif, qui l’est au-dedans; et la Circoncision est celle qui est du coeur en esprit, et non pas dans la lettre: et la louange de ce Juif n’est point des hommes, mais de Dieu.»</i>
— Donc, du simple fait que nous nous sommes repentis et que Christ est venu nous sauver, nous sommes devenus Juifs ! Mais Juifs de cœur et non Juifs de par le prépuce !
— En ce sens, nous sommes l'accomplissement des promesses que Dieu réserve à Israël quand Dieu ôtera ses péchés ! La Bible dit sur ce point :
Romains 11, 25-32 : <i>«Car mes frères, je ne veux pas que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne soyez point sages en vous-mêmes, c’est qu’il est arrivé de l’endurcissement en Israël dans une partie, jusqu’à ce que la plénitude des Gentils soit entrée: Et ainsi tout Israël sera sauvé: selon ce qui est écrit; Le Libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les infidélités: Et c’est là l’alliance que je ferai avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés. Ils sont certes ennemis quant à l’Évangile, à cause de vous: mais ils sont bien-aimés quant à l’élection, à cause des pères. Car les dons et la vocation de Dieu sont sans repentance. Or comme vous avez été vous-mêmes autrefois rebelles à Dieu, et que maintenant vous avez obtenu miséricorde par la rébellion de ceux-ci: Ceux-ci tout de même sont maintenant devenus rebelles, afin qu’ils obtiennent aussi miséricorde par la miséricorde qui vous a été faite. Car Dieu les a tous renfermés sous la rébellion, afin de faire miséricorde à tous.»</i>
— Donc, la Pensée de Dieu est de sauver les Israélites par le fait de les rendre jaloux par l'Église ! Mais nous ne serons JAMAIS séparés d'Israël dont les vicissitudes du fait de l'idolâtrie et du péché arrivent maintenant dans l'Église : l'endurcissement d'Israël et l'apostasie de l'église ont les mêmes causes, les mêmes effets et se ressemblent étrangement !
— Cordialement au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

2 - samedi 04 juillet 2015 @ 20:16 Serrurerie Paris 15 a dit :

Hello,

Super, merci pour l'info

3 - samedi 11 juillet 2015 @ 17:49 Cloe a dit :

Bonjour, où se trouve le flux RSS de votre blog ? Je ne l'ai pas trouvé.

Cloe

4 - samedi 11 juillet 2015 @ 20:45 albors a dit :

@Cloe :Je vous donne une réponse d'ici 8 jours , merci pour votre intérêt .

5 - mardi 04 août 2015 @ 02:00 massage namur a dit :

Bonjour,
Avez vous un lien pour que je puisse télécharger l'article en PDF pour l'imprimer ?
Bien à vous

6 - mardi 04 août 2015 @ 14:41 albors a dit :

@massage namur : faite m'en la demande à mon adresse E-mail : albors@cegetel.net , merci

7 - jeudi 20 août 2015 @ 19:57 urbiz.fr: code reduction ebay a dit :

J’adore votre site internet et je le visite très souvent
Je me permet donc de mettre un lien vers le mien.C’est un guide ou vous trouverez des codes promos à utiliser sur vos sites préférés.
Patrick de http://www.urbiz.fr/

8 - jeudi 27 août 2015 @ 13:05 add genealogie a dit :

Essayer de lire cet article et vous serez surpris ! C’est génial

9 - jeudi 27 août 2015 @ 19:03 code promo amazon a dit :

Excellent article. !!

10 - mardi 15 décembre 2015 @ 02:22 Quentin a dit :

Hello, super Merci pour l' info, Explication vraiment au top

11 - jeudi 17 décembre 2015 @ 06:30 Emmy a dit :

Salut, Merci pour l' article, je partage cette page sur twitter

12 - mercredi 13 avril 2016 @ 07:48 serrurier meudon a dit :

Merci très beaucoup pour cet article. Merci.

13 - samedi 26 août 2017 @ 21:33 ASK ME ANYTHING a dit :

Very nice post. I just stumbled upon your blog and wanted to say that I've really enjoyed browsing your blog
posts. In any case I will be subscribing to your feed and I
hope you write again very soon!

14 - samedi 26 août 2017 @ 23:18 albors a dit :

The translation of google from English to French is not extraordinary, however I thank you for your many comments regarding my articles and my blog.
By your links you make yourself free advertising on my blog, I nevertheless validate your comments except sites with sexual characteristics, banking or games of chance.
My thoughts, my reflections do not penetrate religious institutions, only people who are not formated or who live their faith outside of an institution.

15 - vendredi 29 septembre 2017 @ 16:42 broderie a dit :

I blog quite often and I truly appreciate your content.

This article has truly peaked my interest. I
am going to bookmark your website and keep checking for new details
about once per week. I opted in for your Feed too.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot yopax ? :