Pensées, interrogations, réflexions et citations.

 

 

Au milieu des nuages épais dont on enveloppe la vérité de plus en plus, si je peux faire luire quelques rayons de lumière à vos yeux en vous proposant la lecture de quelques pensées salutaires au milieu de tous les dangereux sophismes dont on cherche à nous éblouir chaque jour.

 

 

 

 

Hier comme aujourd'hui, la Parole de Dieu s'annonce et s'entend, beaucoup plus qu'elle ne se lit.
Nos églises sont-elles devenues des « fast Food » spirituel où l'on sert des cochonneries spirituelles que les gens réclament à grand cris pour compenser leur manque de vraie repentance.

                                                                                                              -


Einstein : il est plus facile pour lui de désintégrer (et donc de transformer) un gramme d'uranium que de transformer le cœur de l'homme.

                                                                 -

 


La faiblesse du subconscient, c'est qu'il enregistre toutes les infos sans vraiment questionner la pertinence. Exemple : il y a la croyance que nous avons acceptée après une mûre réflexion et celle qui nous est imposée par le conditionnement.

 

                                                                  -

 


Par l'écrivain Russe Tolstoï : quand on se rend compte que Dieu n'est pas dans le bout de bois qu'on adorait, cela ne signifie pas que Dieu n'existe pas.

 

                                                             -

 


Les églises sont toutes séparatistes, et refusent à tous ceux qui ne leur appartiennent pas le droit d'apporter le bon message. Il faut toujours faire partie de leur église pour être sauvé !
C'est une déviation de l'Écriture qu'elles partagent toutes, et qui fait d'elles des sectes.

 

                                                            -



La foi religieuse est souvent autant une affaire d'appartenance que de croyance !
L'athéisme est une absence de croyance, d'un refus de crédulité. L'athéisme n'est pas une conclusion, c'est un point de départ.

 

                                                                 -

                                                           

Par la philosophe, écrivain, Pierre Bayle mort en 1706 : constate que les guerres de religion et les massacres ont été commis par les croyants. Il en conclut que la « foi » ne garantit ni la moralité ni l'humanité.

 

                                                                      -



L'annonce de l'Évangile n'est pas une dénonce des autres religions, elle est une proclamation faite dans l'amour et dons le respect est basé sur cette conviction inébranlable, « qu'il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui nous a été donné pour être sauvés, que celui de Jésus-Christ.

 

                                                                    -

 


Notre désir de partager notre foi est directement proportionnel à notre compréhension de L'Évangile et à notre expérience du salut.

 

                                                                    -



Si notre foi est chancelante, c'est parce que celle-ci dépend trop des relations horizontales qui sont imparfaites !
Une relation réelle verticale qui à toute priorité est une garantie pour notre épanouissement spirituel, cette relation à Notre Père Céleste nous protège de tout idéalisme concernant ce qui devrait être et n'est pas. C'est la qualité de notre relation verticale qui est la garantie d'une bonne relation horizontale avec nos semblables dans la foi et tous citoyens.

 

                                                             -

 

 

Ce qui est important, ce n'est pas l'accumulation de connaissance, mais apprendre à réfléchir.

 

                                                                -



Toutes communautés, qui ne vivront que pour elle-même mourra.

 

                                                               -



Croire en l'homme ? L'observation de l'histoire ne m'incite pas à croire en l'homme. Le don de soi n'a pas les mêmes implications pour tous.

 

                                                                   -



L'attitude des serviteurs de Dieu à l'égard des questions financière fournira une fort bonne indication pour savoir s'ils sont envoyés par Dieu.

 

                                                                   -

                                                                       -

À la « Sola scriptura », (l'écriture seule) s'ajoute la « Tota scriptura », (l'Écriture entière), il n'y a pas d'étude Biblique sans foi. On ne s'engage pas dans, c'est exercice sans croire que la Parole à qui je donne le pouvoir de m'informer et de me former est bien la vérité.
Et toutes les explications de texte ne pourront pas remplacer l'indispensable démarche, celle qui m'invite à accepter que Dieu « explique » ma vie. Réformé, oui, je le suis, c'est-à-dire :
Témoin fidèle de la Bible comme seule autorité dominante.

 

                                                              -

Dans les églises à organisation hiérarchique, il y a comme dans le monde profane, « une machine politique en arrière plan » qui en élève certains à une position de pouvoir ecclésiastique, (pasteur).
Une telle position est très discutable d'un point de vue Biblique, dans une église, tous les membres s'exhortent et se fortifient mutuellement et tous écoutent et lisent les instructions bibliques.
Les modèles de direction et d'autorité s'inspirent d'un concept profane, ses modèles se retrouvent dans les structures d'entreprises et dans l'histoire, relation seigneur/vassal, maître/esclave ou dans une moindre mesure, l'organisation militaire ou des gouvernances. Ce sont des formes de management admises, mais obsolète pour une église.
La conception des rôles des responsables spirituels « moderne » et malheureusement admise dans la majorité des églises est très éloignaient du modèle Biblique.

 

6 commentaires

1 - vendredi 14 mars 2014 @ 22:26 michelle.T. a dit :

La faiblesse du subconscient :c'est un bon terreau pour l'enracinement des fausses doctrines et est utilisée par des chefs religieux pour former et préparer les gens à leur entrée dans une nouvelle religion unique ,

2 - vendredi 14 mars 2014 @ 23:09 albors a dit :

@michelle.T. :
Vous avez hélas raison, de plus les masses par paresse ne font pas d'effort pour comprendre par eux même, par facilité ils se cherchent des guides pour leur plus grand malheur. Je doute d'une "religion unique", par contre je crois à un abrutissement et à l'asservissement des masses, aux désordres sociaux, la religion la plus puissante est celle du "veau d'or", en son temps Jésus l'appelé "Mamon" , la richesse est source de pouvoir.

3 - dimanche 30 mars 2014 @ 12:04 bibletude.org a dit :

Si vous vous amusez à suivre la fréquentation de votre site, vous constaterez que plus vous exhortez à la sagesse, à faire comme les chrétiens de Bérée, à examiner les écritures pour ne conserver que ce qui est juste et rejeter le reste, plus le taux de fréquentation baisse. C'est le sort de tous les prophètes. Chez nous nous constatons cela pour les inscriptions à notre lettre de nouvelles.

Concernant la "dénonce des autres religions" j'émettrai un bémol : nous devons mettre en garde contre les dérives.

4 - vendredi 25 avril 2014 @ 11:35 albors a dit :

@bibletude.org :
La première foi que j'ai eue conscience de cette réalité, j'avais 27 ans, porté sa croix s'est accepté de mourir à soi-même, on ne témoigne pas de sa foi pour un but lucratif, mais par devoir ! Si une seule personne, à la lecture de mes articles se rapproche de Dieu ou débute une recherche sérieuse à la grande question existentielle : "y a-t-il un créateur", alors j'en serais très heureux, de même pour un croyant qui prend conscience que les hommes d'Église ne sont pas ce qu'il prétendre être, en conséquence, il redouble d'efforts pour mieux connaître son créateur parce que la rencontre du Dieu Vivant est l'essentiel, le reste n'est que dispute et bavardage qui nous dresse les uns contre les autres. Dans le monde à venir, j'aurais la récompense de mes actions accomplies sur terre, je n'attends pas grand chose de mes collègues humains, si on me témoigne de l'intérêt, je suis content, si on me témoigne de l'indifférence, je ne suis pas surpris, mais je n'en serais pas aigri.

5 - jeudi 10 décembre 2015 @ 23:04 Aurelie a dit :

Salut, Merci pour l' information, Explications au top

6 - mercredi 23 décembre 2015 @ 01:00 Laurie a dit :

Merci pour l' information, je partage cette page sur mes reseaux sociaux

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot xelsl ? :